Infertilité, azoospermie, PMA, CECOS, dons


    Insémination artificielle intraconjugale (IAC)

    Partagez
    avatar
    Mick68
    Admin

    Messages : 59
    Date d'inscription : 01/10/2013
    Age : 39
    Localisation : Alsace

    Insémination artificielle intraconjugale (IAC)

    Message par Mick68 le Lun 28 Oct - 11:42

    Insémination artificielle intraconjugale (IAC)

    L’insémination artificielle avec le sperme du partenaire consiste à placer dans l’utérus des spermatozoïdes du partenaire qui ont été sélectionnés au préalable parmi ceux d’un échantillon.


    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    L’insémination artificielle est indiquée lorsque les spermatozoïdes ont des difficultés pour arriver à l’utérus (impuissance, mauvaise qualité du sperme, etc…).
    Elle est aussi judicieuse dans le cadre de problèmes ovulatoires, altérations anatomiques et/ou fonctionnelles du col de l’utérus (facteur cervical), facteurs coït aux, ou stérilité d’origine inconnue.

    Les Phases :

    1. Contrôle et stimulation des ovaires

    On stimule les ovaires en administrant des hormones (folliculostimuline FSH et, dans certains, lutéostimuline LH), et on contrôle le déroulement du cycle avec des Échographies jusqu’à ce que le nombre et la taille des follicules soient appropriés (il suffit d’un follicule pour cette technique). C’est à ce moment-là, grâce à l’administration d’une autre hormone qui imite la LH (ou lutéostimuline), celle qui induit naturellement l’ovulation, que l’on provoque la libération de l’ovule.


    2. Nous sélectionnons les spermatozoïdes et préparons l’échantillon

    Le jour-même de l’insémination, le partenaire remet l’échantillon de sperme au laboratoire. L’échantillon est traité pour séparer les spermatozoïdes mobiles des autres composants. Ceci fait, on obtient une concentration de spermatozoïdes mobiles (plusieurs millions) suffisante pour pratiquer l’insémination.


    3. Insémination

    Le jour de l’ovulation, l’échantillon de spermatozoïdes est aspiré dans une fine canule, puis injecté dans l’utérus. C’est un procédé simple, indolore et très similaire à un simple examen gynécologique.


    _________________
    - 4 ans d’essais
    - Début de mes examens juillet 2010
    - Le 20 aout 2010 : Résultat : Azoospermie - Stérilité génétique
    - Ouverture du dossier IAD le 15 octobre 2010 ( 15 juillet 2010 )
    - Le 5 juillet 2011 Dossier validé
    - IAD 1 ---> 15/02/2012 ---> Négatif
    - IAD 2 ---> 11/03/2012 ---> Négatif
    - IAD 3 ---> 17/05/2012 ---> Négatif
    - IAD 4 ---> 16/06/2012 ---> ++++++++ Taux 3488
    Grosses pertes de sang -- Grossesse à risques de FC [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    - Echo de Datation --> 04/07/2012 à 9h45
    - 10 Aout : Échographie du 1er trimestre ->ras
    - 24 septembre 2012 : Echo intermédiaire : Notch unilatéral Gauche ---> c'est une Fille
    - 12 novembre 2012: Le notch est parti !
    - 24 décembre 2012: Echo du 3eme trimestre : 1699gr pour environ 42cm
    - 4 février 2013 : Echo de contrôle croissance
    Notre petit Ange et née le 26 février 2013 à 14h49

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 0:52