Infertilité, azoospermie, PMA, CECOS, dons


    Mon histoire : Mick68

    Partagez
    avatar
    Mick68
    Admin

    Messages : 59
    Date d'inscription : 01/10/2013
    Age : 39
    Localisation : Alsace

    Mon histoire : Mick68

    Message par Mick68 le Mer 2 Oct - 11:57

    Bonjour, je suis Mick68, j'ai créé ce forum dans le but de d'informer, d'aider et de soutenir les couples dans ce parcours différents pour la parentalité.

    Je suis également Stérile d'origine génétique

    Mon histoire :

    Ma femme et moi, on s’est rencontre sur le lieu de notre job d’étudiant.

    Quand j’ai croisé son regard je savais que c’était la femme de ma vie, la mère des mes enfants.

    Je l’ai embrassé pour la 1ere fois, le 1 janvier 2001 sous le feux d’artifice du nouvel an ( Date 01.01.01 !)

    Depuis ce jour, on se quitte plus, on finit nos études, on recherche un travail, et on s’installe très tardivement ensemble en 2005. Les mois passes, et il y a un manque, ce lien qui nous permettra de soudé notre amour, un enfant, une famille.

    En 2006, nous décidons de concevoir un bébé, mais sans réellement se prendre la tête, il viendra quand il viendra…. Les années passes, et bébé n’est toujours pas la, les amies, les cousins ont déjà formé leur famille, et toujours rien pour nous. Pourquoi on s’aime pas assez ?! la vie ne veut pas nous offrir ce cadeau !!!

    Février 2010, ma femme, bien plus courageuse, décidé de voir le médecin et de commencé les examens…. Apres 2 mois, d’examens, test et PDS, le verdict est tombé, ma femme n’a aucun souci… Bonne nouvelle…. Pas sur pour moi

    Attendu le mois de juin 2010, j’ai pris mon courage et je suis parti faire mon 1er spermogramme… l’attente et longue, je regarde la boite aux lettres tous les jours… la lettre arrive, je l’ouvre péniblement, feuille presque blanche, juste un seul mot qui flotte sur la feuille, ‘Azoospermie’… qu’elle mot étrange, et pourtant si douloureux pour moi…

    Je ne me laisse pas abattre, j’ai revu Mme S. du CECOS, on reprogramme un autre spermogramme avec une prise de sang et un caryotype, toute la belle batterie de test pas sympathique. Mais pas le choix, je dois savoir.

    Début Aout, je fais tous mes examens le même jour, comme ça c’est fait.

    Le résultat de la prise de sang arrive dans les 3 jours, pas bon du tout, rien est dans la normalité, testostérone bas, FSh élevé… rien n’est bien.

    Le 15 juin 2010, Mme S. du CECOS me téléphone, et me donne rendez vous pour le 20 juin, elle me dit rien, mais confirme le résultat du spermogramme. Bref ma tête va explosé, je cherche sur internet, je fais n’importe quoi..

    Le 20 juin 2010, j’arrive dans le bureau, Mme S. nous accueille avec une autre personne, une généticienne… pourquoi est elle la ?!

    Elle commence a nous expliqué d’où vient mon azoospermie, les mots résonnent dans ma tête, stérilité, infertilité, génétique, aucun recours…. Bref je ne pourrait jamais donné la vie, au moins j’ai une explication.

    Le mois qui suit est très difficile, moral a plat… mais j’ai un caractère très fort, et le 15 octobre j’ouvre la porte du CECOS, et on ouvre le dossier Donneur pour une IAD… ma femme avait attendu ce moment la que je décide par moi-même. La vie ne me donne pas le droit de donner la vie, mais ma femme a ce droit la, alors par amour, je ravale mon machisme, et j’avance.

    A partir de ce moment la, tout s’accélère, plusieurs rendez vous, suivi d’une consultation chez un psy (le pauvre il n’est pas prêt de m’oublier !)… Un matin du 5 juillet 2011, dans la boite aux lettres, la fameuse lettre qui valide notre dossier. Enfin l’aventure commence…

    Le 8 septembre 2011, nous sortons du tribunal, c’est officiel, je serais papa de notre enfant issu de don.

    L’attente commence, la pire, nous sommes prêts, mais le manque de paillettes est tellement important, qu’on doit attendre, encore et encore.

    Début Janvier 2012, une petite lettre du CECOS qui nous confirme que les paillettes seront prêtes début Février …. Enfin… la course commence, voir le gynéco, récupéré les ordonnances… Premier sourire, premier bonheur… On y est enfin !!!

    IAD 1 faite le 15 février 2012, l’attente est longue, surtout quand le négatif survient… difficile d’encaisser.

    IAD 2 faite le 11 mars 2012, encore de l’attente, et le négatif est de retour… cette fois, besoin d’une pause, le moral n’y est plus, le couple souffre et se déchire…On s’aime on se pardonne.

    IAD 3 faite le 17 mai 2012, bon le négatif est de nouveau présent, bref on s’accroche on n’y croit

    IAD 4,bizarrement elle est différente des autres, c’est le gynéco qui nous suit (écho, PDS ) et non l’hôpital habituellement. Insémination faite le 16 juin 2012.

    Les 15 jours d’attente sont rempli d’ennui de sante pour ma femme qui doit se faire opérer d’un œil rapidement et on rajoute une infection vaginal.. Tout s’acharne…on y croit plus, on n’oublie même la date de la pds….

    Quelques jours plus tard, ma femme me dit, j’ai 3 jours de retard !!!! On avait achète un test de grossesse pour la 1ere IAD, sans trop y croire, on fait le test……….. tic tac tic tac les secondes passes……………

    Le test est positif +++++ Y croire, on a du mal ! Sans trop de conviction ma femme fait la prise de sang entre 12h et 14h. A 17h, on se rejoint et on récupère les résultats ensemble, la secrétaire nous dit que c’est positif… cette fois, on n’y croit, on pleure, on rit, on est tous simplement heureux… On l’a gagné ce combat contre la stérilité !!!!!!

    Mais le bonheur est de courte durée, 9 jours après le résultat, on fonce aux urgences pour des pertes de sang rouges…

    Le verdict est tombé, il y a un gros hématome a côté de la poche qui mesure 22mm alors que la poche mesure 23mm… ma femme doit être alité. On a 1 chance sur 2 que bébé gagne contre l’hématome. Mais on y croit, enfin on essaye. Après la joie du +++, l’angoisse de la FC… ce combat est vraiment dure pour nous, es ce cela va arrêté un jour… as ton le droit a ce bonheur d’être parents…

    Le 10 aout 2012, on retourne faire une écho, l’hématome est résorbé notre bébé a gagne son premier combat alors qu’elle n’a que quelques semaines…

    Mais suite à un résultat pas très bon, sur la pds pour la trisomie, nous retournons d’urgence a l’hôpital pour faire une écho le 24 septembre 2012… pas du soucis du côté de la trisomie, mais la présence d’un Notch Unilatéral gauche inquiète le gynéco. Le repos est de mise, ma femme sera en arrêt maladie durant toute la grossesse. Et nous découvrons aussi que cette une fille ^^

    Le 12 novembre 2012, Échographie du 2eme trimestre, et pour notre bonheur, le Notch est parti, notre fille peut grandir tranquillement maintenant. Je suis fier de ma femme et de ma fille qui ont livre un grand combat ensemble.

    Le 24 décembre 2012, pour notre cadeau de Noël, Échographie du 3eme trimestre, elle est parfaite, mais pas très grosse…

    Le 4 février 2013, échographie de croissance, elle a bien grandit mon petit ange.

    Le 26 février 2013 ( 3 jours après terme), à 2h26 du matin, ma femme me réveille, elle me dit j’ai perdu les eaux, on doit partir pour l’hôpital, notre fille arrive.

    Et après 12h de travail, et 10h sans péridural a sentir chaque contraction, ma femme mettra au monde, ma fille Alicia, ma merveille, mon ange. Du haut de ces 47cm et de ces 2.670kg, elle nous rempli de bonheur et de joie.

    On a enfin gagné notre combat contre l’infertilité. Nous sommes parents, une famille.


    Alors, même si c’est dur, la vie ne vous épargne pas, ce parcours est difficile, croyez moi ça vaut le coup de se battre

      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 5:19